Des tirs ont été entendus ce mercredi 13 janvier dans la matinée à seulement quelques kilomètres de la capitale centrafricaine.

Vers 6 heures, à Bangui, la position de l’armée au point kilométrique 12 a été attaquée par des éléments de la rebellion ».

Les rebelles qui mènent une offensive contre le régime du président Faustin -Archange Touadéra  fraîchement réélu, ont lancé mercredi deux attaques simultanées à l’entrée de la capitale qui ont été repoussées, a affirmé le ministre de l’Intérieur.

 Il s’agit des premiers affrontements aux portes de Bangui depuis que les rebelles ont annoncé une offensive il y a près d’un mois.

Les rebelles de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC) menaient, jusqu’alors, des attaques sporadiques généralement repoussées par les Casques bleus appuyés par des militaires rwandais et de paramilitaires russes.

Les affrontements n’ont pas fait de victime mais « plus de 350 civils sont actuellement sous la protection des soldats burundais ».