Le cœur artificiel de Carmat conçu par le professeur Alain Carpentier va pouvoir être commercialisé en Europe.

La société française qui a développé ce cœur a obtenu le marquage CE (certification européenne).

«C’est le fruit de près de 30 années de recherche», se félicite ce mercredi Stéphane Piat, directeur général de Carmat.

«Sur les prochains mois on va se concentrer sur la commercialisation et nous allons nous focaliser sur l’Allemagne qui détient plus de 40% du marché et la France», ajoute le directeur.

Ce dernier précise que le cœur de Carmat pourra être vendu en Europe et dans une dizaine d’autres pays qui acceptent le marquage CE.

«Ces cœurs sont destinés aux gens qui souffrent d’insuffisance cardiaque avancée», ajoute le directeur, ceux qui attendent une greffe de cœur et il y en a de plus en plus grâce aux avancées médicales.

Le coût de ces cœurs est confidentiel mais il est «plus élevé que les 150.000 euros» avancé.

La commercialisation de ce cœur artificiel intervient avant même que les essais cliniques ne soient terminés puisque sept patients doivent encore être implantés pour achever l’étude-pivot.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *