Face à la menace posée par la pandémie du nouveau coronavirus, les pays africains doivent œuvrer pour des systèmes de santé plus solides alors que le continent lutte toujours contre la maladie.

Selon l’OMS, les gouvernements africains ont renforcé les mesures de riposte. Ils se sont appuyés sur les dispositions prises avant même que le virus n’atteigne le continent, telles que le renforcement de la surveillance, de la détection et des restrictions de mouvement.

L’Afrique comptait ce lundi 31 août plus de 1,2 million de cas de coronavirus confirmés pour 29 000 morts.

les pays les plus touchés par la pandémie sont l’Afrique du Sud avec plus de 625 000 cas dont 14 000 décès, l’Égypte avec plus de 98 000 cas dont près de 5 400 morts, et le Maroc avec plus de 61 000 cas dont un peu plus d’un millier de décès.

« La pandémie a prouvé une fois de plus l’importance d’investir dans les systèmes de santé, de renforcer l’accès équitable aux soins et d’améliorer la préparation à la prévention et au contrôle des épidémies », déclare le Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

Le coronavirus a démontré que des systèmes de santé solides sont une question de sécurité nationale et de survie.

https://www.cameroundiasporamedia.com