A force de ne pas prendre en compte les Camerounais de l’extérieur.

A force de prendre de haut la diaspora.

A force d’insulter la diaspora, nous avons le résultat de samedi.

En effet, un activiste portant le nom de Calibri Calibro, a interpellé le président Français Emmanuel Macron, au sujet de la situation socio-politique au Cameroun.

Ce dernier ne s’est pas gêné pour faire la leçon au président Paul Biya, et ce en direct.

Si le gouvernement avait pris la peine de discuter avec sa diaspora pour connaitre ses désirs, si le gouvernement avait donné un peu de considération à son peuple de l’extérieur, en serions nous là?

Le spectacle de samedi, n’est-il pas la conséquence d’une certaine arrogance?

L’acte posé par cet activiste est évidemment condamnable, et met à mal notre fierté de Camerounais.

Mais, nous devons aussi en chercher la cause, et en tirer toutes les leçons.

Et si le gouvernement discutait enfin avec la diaspora?

Une pensée sur “Cameroun : Et si le gouvernement dialoguait avec sa diaspora?”

Les commentaires sont fermés.