Le général de division Jacob Kodji est mort suite à un accident d’avion le 22 janvier 2017, alors qu’il était en mission pour le compte de l’état du Cameroun.

Il était le patron des forces de défense dans l’Extrême-Nord du pays, et à ce titre, le commandant des troupes contre la secte Boko Haram.

Comme il aimait à le dire, “Je ne combat pas Boko Haram, je suis le combat contre Boko Haram”.

Aujourd’hui, la patrie est reconnaissante.

En effet, il est le nom de baptême de la trente-septième promotion de l’école militaire Inter-Armée, dont le triomphe a eu lieu aujourd’hui ,en présence du président Paul Biya, du premier ministre Joseph Dion Nguté, et des autorités Camerounaises.

Le général de division Jacob Kodji aura été durant sa carrière et sa vie, un modèle.

Puisse ces jeunes officiers s’inspirer de son exemple.

Aux grands hommes, la patrie reconnaissante.