Arrivé en fin de concession pour la gestion du parc à conteneurs du port de Douala, le groupe Bolloré semble ne pas digérer sa mise à l’écart.

Le groupe Francais, très présent en Afrique, est-il entrain de vouloir détourner le trafic du port de Douala vers celui de Kribi où il détient encore une concession?

Dans un communiqué assez étrange, cette entreprise semble vouloir s’acheminer vers une guerre commerciale avec le port de Douala.

Voici la teneur du communiqué:

“A compter du 1er janvier 2020, le terminal à conteneurs de Douala est géré en régie par le port autonome de Douala, pour une période annoncée de 1 an. Cette transition est susceptible d’affecter la fluidité des opérations. Toujours engagé à vos côtés pour des solutions d’acheminement les plus compétitives en coûts et délais, Bolloré Logistics vous propose un plan de transport alternatif vers le Cameroun, le Tchad et la république Centrafricaine via le port de Kribi”.

Faire croire à la clientèle que le fait pour le port automne de Douala d’avoir crée une régie interne pour la gestion du terminal à conteneurs “peut affecter la fluidité des opérations”, n’est-il pas un acte de vengeance et anti-économique?

La nouvelle régie quant-à elle, annonce avoir livré 1000 conteneurs en une semaine, depuis qu’elle a pris la place de Bolloré.

Affaire à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *