Constantino Chiwenga le vice-président du pays, accuse sa femme Marry Mubaiwa, ancien mannequin de 38 ans, d’avoir voulu le tuer.

Elle aurait selon lui, retiré une perfusion de son bras alors qu’il était hospitalisé en juillet dernier.

Elle aurait ensuite tenté de le faire sortir de sa chambre, avant d’être stoppée par la sécurité.

Arrêtée le mois dernier, elle vient d’être remise en liberté sous caution, dans l’attente de son procès.

Elle réclame désormais le droit de récupérer ses biens et de voir ses enfants.

De son côté, le vice-président a repris ses fonctions de vice-président en novembre dernier, après avoir été transféré en Chine pour soigner son infection de l’œsophage.