La décision, été annoncée par le président de ce parti, le professeur Maurice Kamto.

S’exprimant devant la presse, il a justifié ce boycott “par la non révision des listes électorales, qui s’avère comme préalable à toutes élections crédibles, la crise socio-politique dans les régions anglophones du Nord-ouest et du Sud-ouest, et les obstructions de l’administration à délivrer aux candidats de son parti les pièces nécessaires à la constitution de leurs dossiers”

Il est à noter que cette décision de dernière minute, est en contradiction avec les dernières sorties médiatiques des responsables de ce parti.

En décidant de pratiquer la politique de la chaise vide, le MRC n’aura donc pas de députes à la prochaine assemblée nationale, et encore moins de Conseillers municipaux, offrant ainsi un boulevard au parti au pouvoir le RDPC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *