le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, n’y est pas allé par quatre chemins. « La France doit tenir sa place au Cameroun et en Afrique face à la concurrence chinoise »

Il s’est exprimé à l’occasion de sa visite de travail de trois jours au Cameroun.

Après avoir été reçu en audience par le président Paul Biya, Jean Yves le Drian était à Douala pour l’inauguration officielle du second pont sur le Wouri, fruit de la coopération Franco-Camerounaise. « Il n’y a pas de symbole plus fort qu’un pont […] dans la relation que nous voulons renforcer avec le Cameroun » a t’il alors déclaré.

Il en a profité pour rencontrer des hommes d’Affaires Camerounais, et a promis des partenariats « gagnant-gagnant » aux pays africains qui font le choix des entreprises françaises.

« Au Cameroun et en Afrique, nous devons tenir notre place », a-t-il lancé lors d’un échange avec des chefs d’entreprises.

La France a perdu sa place de premier fournisseur du Cameroun au profit à la Chine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *